Allergène « thon », « poisson » ? L'avocat Dario Dongo répond

Cher Dario,

un fournisseur de conserves de poisson de notre chaîne de supermarchés insiste sur la nécessité de préciser l'allergène « poisson » dans la liste des ingrédients des conserves de thon.

La Commission européenne, DG Santé, aurait en effet émis l'hypothèse d'une interprétation rigoureuse du Règlement sur l'information sur les denrées alimentaires (UE) n° 1169/11, article 21.

Je demande donc à connaître votre point de vue sur le sujet.

Merci beaucoup, Stefano


L'avocat Dario Dongo, docteur en droit alimentaire européen, répond

Cher Stefano,

Tout d'abord, il convient de rappeler que les avis de la Commission concernant l'interprétation du droit de l'UE n'ont aucune valeur juridique. Le seul interprète officiel des règles communes est en effet la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE). Cela dit, il convient de noter ce qui suit.

1) Règl. (UE) n° 1169/11

Règlement (UE) n° 1169/11 – dans la partie relative à 'étiquetage de certaines substances ou produits provoquant des allergies ou des intolérances' – exige qu'ils soient signalés (et marqués, avec des preuves graphiques, par rapport aux autres ingrédients de la liste), avec le 'nom de la substance ou du produit visé à l'annexe II".

La même règle, explique en outre que 'dans les cas où le nom de la denrée alimentaire fait clairement référence à la substance ou au produit en question, les indications' au-dessus de 'ils ne sont pas obligés» (Règlement UE 1169/11, article 21).

Cela signifie qu'il n'est pas nécessaire de rappeler les noms eux-mêmes lorsque la nature et/ou la présence de l'allergène est déjà évidente pour le consommateur moyen. Comme déjà partagé dans le contexte SCOFACH. (1)

2) Thon = poisson

Consommateurs allergiques au poisson Je suis parfaitement capable d'identifier le thon comme une espèce de poisson. Préciser que le thon est un poisson est donc totalement inutile et redondant au regard de l'objectif défini dans le « Règlement sur l'information sur les denrées alimentaires ».

Le cas serait différent d'un poisson «négligé», ou inconnu de la plupart. (2) Dans ce cas – comme dans celui des fromages aux noms moins courants – la référence au nom générique de l'allergène peut s'avérer nécessaire pour éviter tout risque de confusion.

3) Conclusions provisoires

L'information il doit toujours être clair, simple, sans ambiguïté. Afin que le consommateur puisse comprendre clairement la nature, la composition et les caractéristiques du produit alimentaire (Règlement UE 1169/11, articles 7 et 36).

Le consommateur moyen est une personne raisonnablement informée et perspicace. Les interprètes des règles en question devraient également agir ainsi, en se rappelant que trop de mots rendent moins visibles ceux qui comptent.

cordialement

Dario

Notes

(1) Anchois, faut-il préciser 'poisson' ? L'avocat Dario Dongo répond. FARE (exigences alimentaires et agricoles). 11.7.21

(2) Dario Dongo, Andrea Adelmo Della Penna. Poisson négligé, #poorimagood. Étude ISS, projet de recherche SAFEFOODTOMORROW. CADEAU (Grand Commerce Alimentaire Italien). 5.7.21



Translate »